Les feuilles et filtres biodégradables

Il y a deux ans, je buvais un café en terrasse avec mes sœurs… C’était l’été, il faisait beau, on parlait, et bien sur, on s’est mises à fumer. Ma plus grande sœur a alors sorti ses feuilles, ses filtres, son tabac. Mais ses feuilles et ses filtres n’étaient pas pareils que les miens, leurs emballages étaient verts… Elle m’a alors dit que la marque ocb avait lancé une gamme de produits biodégradables. Déjà, je me demandai « Est-ce vrai ? Est-ce que cela n’est pas une action commerciale ? ». Un an plus tard, mon vendeur de tabac me donne un paquet de filtres biodégradables, sans que je ne lui demande rien, et une amie me dit : « mais c’est parce que c’est plus cher ». Eh oui, un paquet de filtres coûte 30 centimes plus chers qu’un paquet normal. J’ai donc décidé de me pencher sur la question… Malheureusement, il y a peu d’informations… La recherche Google a abouti sur une série de sites qui proposent d’en vendre. J’ai quand même appris qu’on pouvait en acheter sur amazon… Wahou ! Je vais donc vous exposer de quoi sont faits les filtres et feuilles biodégradables (les informations viennent du site ocb, elles ne sont donc pas très objectives). Les filtres sont faits en fibre de pure cellulose, ils ne sont pas blanchis et se décomposent en 28 jours. Pour les feuilles, elles sont faites avec du Chanvre qui apparemment est cultivé dans le Sud Est de Paris. Et puis là, on a tout un cours sur la culture du Chanvre. On apprend qu’il est semé fin mars-début avril, qu’il étouffe les mauvaises herbes, qu’ocb n’utilise pas d’insecticides ni de système d’irrigation…

Enfin, apparemment tout est parfait. Oui mais, est-ce que nous pouvons croire à ces informations ? Parce qu’elles viennent du site natural-experience d’ocb. On peut penser qu’il s’agit d’une énième action commerciale. Donc bon, je vous laisse vous faire votre propre opinion. Cependant, on peut aussi se poser comme question est-ce qu’il ne faut pas mieux acheter ces filtres et ces feuilles que d’autres plein de plastiques ? Enfin, il n’empêche que le mieux est de jeter ses mégots dans les poubelles. Maintenant, la ville de Paris en a créé des spéciales pour cela. C’est vrai qu’il est possible de parcourir une rue et de ne pas trouver de poubelles ou qu’il n’y ait pas de sacs plastiques dedans… Ces situations sont possibles. Je vous conseille alors d’acheter un cendrier de poche… Enfin, de nombreuses solutions existent pour éviter de polluer nos rues avec nos mégots de cigarette… Voilà voilà !

Sur ce, adios amigos,

Fanette

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s